Sevragebenzo

Un site utilisant unblog.fr

 
  • Accueil
  • > Archives pour juillet 2013

Bientôt la fin du sevrage 16 juillet 2013

Classé dans : Mon histoire — sevragebenzo @ 10 h 54 min

Je devais terminer mon sevrage fin avril… Je pensais pouvoir diminuer d’une goutte toutes les semaines jusqu’au bout…

Malheureusement, je me suis vite aperçu que j’allais beaucoup trop vite dans mon sevrage.

En effet, l’anxiété,  les crises d’angoisse, les sensations d’étouffement, les peurs irrationnelles, les douleurs musculaires (cou, dos) et articulaires (mains) sont revenues avec force et j’ai du ralentir le rythme pour atténuer tous les symptômes.

A partir de 4 gouttes de Lysanxia (soit 2 mg), le sevrage est devenu un véritable enfer et je ne pouvais plus diminuer par goutte entière.

Je suis donc passé de 4 gouttes à 3,5 gouttes puis à 3 gouttes. Malgré tout, les symptômes de sevrage étaient toujours présents.

A ce moment là, je pensais ne jamais pouvoir terminer ce sevrage tellement c’était dur. J’ai failli craquer plusieurs fois et reprendre une dose plus importante de Lysanxia pour aller mieux. Malgré toutes ces souffrances, j’ai tenu.

Je suis donc resté à une dose de 3 gouttes durant 3 semaines pour me stabiliser un peu et là, les symptômes ont commencé à s’atténuer. Les angoisses sont devenues moins fréquentes et moins intenses.

A partir de 3 gouttes, j’ai fait des diminutions par 1/4 de goutte tous les 14 jours. Depuis, les angoisses sont devenues moins importantes, mes peurs (notamment la peur de sortir de chez moi) sont moins présentes et j’arrive enfin à passer des journées voire parfois plusieurs journées sans anxiété. Et surtout, je commence à redevenir moi même.

J’ai encore quelques moments où je sens qu’une crise d’angoisse arrive mais elle repart assez rapidement comme elle est arrivé !

Aujourd’hui, je suis à 1,5 gouttes. Encore deux ou trois diminutions, et j’aurais terminé ce sevrage.

Il me restera alors à gérer le post sevrage qui je l’espère sera moins dur que le sevrage.

J’en suis maintenant convaincu, la lenteur du sevrage est la clé de la réussite. Vouloir aller trop vite expose à de réelles souffrances.

 

 
 

Troubles Neurovisuels |
Pharmanono |
Le blog de Jacques Le Houezec |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Buriram123
| Acupuncturecommunautaire
| Bypassgmil